Mahi BINEBINE

Mahi_Binebine_inIl s’installe à Paris en 1980 pour y poursuivre ses études de mathématiques qu’il enseigne pendant huit ans.
Puis il se consacre à l’écriture et à la peinture. Il écrit plusieurs romans traduits en une dizaine de langues. Il habite à New York de 1994 à 1999. Ses peintures font partie de la collection permanente du musée Solomon R. Guggenheim de New York. Il revient à Marrakech en 2002. Peintre et écrivain, Mahi Binebine partage son temps depuis une vingtaine d’années entre la France, le Maroc et les États-Unis. Son premier roman, Le Sommeil de l’esclave (Stock, 1992), a obtenu le prix Méditerranée. Ses trois derniers ouvrages, Cannibales (1999), Pollens (2001, prix de l’amitié franco-arabe) et Terre d’ombre brûlée (2004) sont parus chez Fayard et ont été traduits en plusieurs langues.
Il est lauréat, dans le secteur de la culture, du Trophée de la Diplomatie publique, remis à Rabat en novembre 2011, pour sa contribution au rayonnement du Maroc à l’étranger.